Le point sur l’accès des femmes au crédit immobilier

Partager sur :
Le point sur l’accès des femmes au crédit immobilier

Votre agence immobilière à Parentis-en-Born fait le point sur l’accès au crédit des femmes !


Tandis que les taux restent stables au mois de mars 2020 et que l'intervention des banques centrales devrait en accentuer la tendance baissière (en raison de l'épidémie de coronavirus), les femmes sont-elles pénalisées dans l'accès au crédit immobilier ?

C’est la question que s’est posée votre agence immobilière à Parentis-en-Born à l'occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes !

 

Une capacité d'endettement plus limitée et des projets d'emprunts plus tardifs pour les femmes


Comme on pouvait s’y attendre, les femmes seules sont un peu moins nombreuses que les hommes mono-emprunteurs à contracter un crédit ; elles s'engagent généralement plus tard que les hommes dans cette démarche et empruntent moins du fait d'un salaire moyen moins important que celui des hommes.

Cela impacte aussi bien le montant que leurs conditions d'accès au crédit.

En effet, les revenus constituent un ingrédient clé dans le dossier de demande de crédit. Or, selon une étude de l'Insee de 2018, les femmes touchent 18,5 % de moins que les hommes, en équivalent temps plein. La Centrale de Financement constate, quant à elle, un écart de 16% entre les revenus des femmes et des hommes mono-emprunteurs sur 2019.

« Avec des revenus inférieurs, les femmes disposent d'une capacité d'endettement plus faible que les hommes. Cela impacte à la fois l'âge moyen auquel les femmes empruntent, le montant de leur crédit et l'apport personnel demandé par les banques. Toujours en raison d'un salaire moins élevé, les femmes disposent d'une marge plus ténue pour constituer leur apport. Elles ont besoin de plus de temps pour mettre de côté, ce qui peut pour partie expliquer le fait qu'elles empruntent globalement plus tard que les hommes (37 ans pour les hommes, 40 ans pour les femmes). Ces inégalités de salaires désavantagent, de fait, les femmes face à l'emprunt immobilier », déclare Sylvain Lefevre, Président de la Centrale de Financement.

Les grandes perdantes ? Les femmes célibataires (veuves et divorcées comprises) ont souvent davantage de difficultés à mettre en place un projet d'achat immobilier.


O.D. / MySweetProd © Adobe Stock